Le métier de GRAPHISTE ?
15 février 2021

Dans ce billet, vous trouverez un tour d'horizon succinct du métier de graphiste . Celui-ci est plus rarement appelé auprès du public designer graphique.

J'ai tendance à constater un manque de compréhension global sur ce métier.

Encore aujourd'hui, il n'est pas rare d'entendre parler du graphisme comme d'un domaine purement artistique... aussi c'est un point qui mérite bien un éclaircissement. Il ne fait aucun doute que c'est une discipline qui nécessite un travail poussé d'analyse et de réflexion. Ainsi pour un logo, un web design ou une charte graphique, énormément d'éléments sont à prendre en compte en amont à la création. C'est un travail long et précis qui nécessite au graphiste d'être constamment à l'affût des nouveaux styles, tendances culturelles et autres symboliques.

Dans l'inconscient collectif, le graphisme rime souvent avec dessin. Il serait simpliste d'assimiler le travail du graphiste à un vulgaire assemblage de couleurs et formes sans aucun sens. Les professionnels de la communication graphique s'efforcent toujours de trouver un consensus entre la demande du client et ce qu'ils pensent être le plus adapté pour le public ciblé. Les valeurs, philosophie et histoire de l'entreprise, le secteur d'activité, le positionnement, le contexte d'utilisation, la concurrence existante... ces exemples sont quelques paramètres à prendre en compte en amont à toutes compositions créatives par le graphiste.

Le graphisme est une discipline qui a pris un important essor lors de la fin du XXème siècle, dès lors qu'il a été compris l'importance de communiquer autour d'un produit, d'une marque, d'un évènement pour le promouvoir. Le métier a d'ailleurs fortement évolué ces 15 dernières années. Favoriser une vente, aider à la décision, rassurer le consommateur, donner une bonne image à un produit ou à une entreprise, promouvoir un évènement, améliorer une signalétique, informer, distraire sont quelques exemples de tâches qui incombent aux graphistes. Le travail peut être d'ailleurs relativement différent selon qu'il soit exercé pour une unique marque, au sein d'une agence ou qu'en tant qu'indépendant / freelance.

Comme évoqué précédemment, c'est un domaine d'action très large car il peut aussi bien travailler s'appliquer dans le domaine de l'impression que dans celui du web. Le graphisme est une discipline qui vient également en complément d'autres domaines comme dans le design packaging (emballage et conditionnement) qui est un savant mélange de design produit et de travail graphique. Par exemple dans un linéaire de grande surface, le consommateur peut se retrouver perdu face à cette abondance de produits. La première chose que l'on distingue dans un rayon est la couleur, et seulement ensuite il est possible de lire ce qui est inscrit sur le produit. Donc le message publicitaire passe après le graphisme. On se rend du coup bien compte de son impact prépondérant dans l'acte d'achat d'un produit car c'est grâce à lui que s'établit le premier contact entre le consommateur et le produit. Que cela soit d'ailleurs en B2B (entreprises visant une clientèle d'entreprises) ou B2C (entreprises visant des consommateurs), le logo est dans la majorité des cas la première chose que la personne découvre d'une société.

En même temps que la révolution du numérique s'est faite dans notre quotidien, le métier de graphiste a fait sa propre révolution. Pour preuve, le graphiste a un domaine de compétences très large qui l'amène même à maitriser une cession de droits d'auteurs. Il suit également l'évolution des supports et des outils de travail comme les logiciels informatiques de création graphique et d'édition. Il doit maîtriser tous les aspects du design, le graphisme, la typographie, les supports numériques, la production, le marketing, les aspects juridiques...

D'une manière générale le graphiste a de bonnes bases en dessin du fait de ses études. Même si tous les graphistes ne sont pas forcément de très grands dessinateurs, ils se doivent de savoir faire passer une idée par le dessin et l'image, ce qui implique un minimum de technique. Ils ont également un sens artistique poussé et de bonnes connaissances dans la symbolique des couleurs et formes. Chaque forme, chaque couleur, chaque typographie a une définition/justification bien précise afin d'élaborer une communication cohérente et différenciante.